ONNAGATA

Né d’une obsession pour les femmes japonaises, ONNAGATA est une tentative d’incarner cette beauté dans un corps d’homme occidental. Léo Leuqueuche décide pour cela de s’inspirer de l’art japonais du onnagata, né au XVIIème siècle, qui est l’art interpréter les rôles féminins dans le kabuki, un théâtre uniquement composé d’hommes.

ONNAGATA est une performance mélangeant théatre traditionnel (kabuki, no) à un travail proche du contorsionnisme. Intrigant, touchant, gênant – vrai – Onnagata s’inscrit dans une volonté de relier les techniques d’acteur occidentales et orientales.

ONNAGATA est avant tout la recherche d’un autre à travers soi, et implique ainsi un certain nombre de questions: A-t-on besoin d’un autre pour être soi ? Pourquoi dit-on «avoir quelqu’un dans la peau» ? Est-il à l’intérieur de moi ? Suis-je l’autre ? Suis-je seul ? Qui suis-je seul ?

Chorégraphe et interprète : Léo Leuqueuche

Publicités