2006 – 2007

Partage : détruire, créer

Performance de nuit pour six danseurs et deux musiciens (dans le cadre du Festival Coursives, association Danse à tous les étages), au Diapason de Rennes, le 6 avril 2006.
Le lieu clos : le ring, devient pour Hanatsu, un espace d’ouverture où les techniques martiales et le combat deviennent un support et un espace de partage et de création. Déplacer l’espace et le corps de l’autre, pour les faire devenir espace de partage commun. Cadrer, décadrer, recadrer ; faire vivre le cercle.

Danseurs : Charles Vannier, Cécile Barbedette, Zac Adrianasolo, Élise Mahé, Yon Costes, Nicolas Garcia
Musiciens : Gaël Levionnois, Élie Cardinal

Hikeru

Création chorégraphique de 40 min pour quatre danseurs, un(e) calligraphe (pour l’occasion, MAMA-KIN, calligraphe japonaise) et trois musiciens, présentée le 3 novembre 2006 à la MJC Le Grand Cordel, à Rennes.

Métaphore des trois axes chinois de la mutation changeante, pu-i, chien-i et pien-i, Hikeru (faire vivre en japonais) explore ces principes en alliant la danse, la calligraphie, la musique et les arts martiaux.

Chorégraphe : Charles Vannier
Danseurs : Yon Costes, Charles Vannier, Cécile Barbedette, Élise Mahé
Musiciens : Olivier Maurel, Gaël Levionnois, Élie Cardinal

Rebonds

Performance pour un musicien et une danseuse sur Rebonds B de Iannis Xenakis donnée en novembre 2006 lors de la création de Hikeru. Elle a fait l’objet d’une exposition photographique proposée au Borsalino à Nantes de février à août 2007, et au TNT (Terrain Neutre Théatre) de Nantes en Octobre 2007.

Cette pièce est un outil, une architecture propre à libérer l’énergie brute de l’interprète. Cette énergie met en mouvement le corps qui se laisse alors porter par les sons, les contrastes jusqu’à saturation.

Improvisation danse : Amélie Macé
Percussions : Olivier Maurel
Photographe : Lisa B.

Accords portés

Trio danse et musique présenté pour la première fois au Festival de L’oreille du bois, en août 2006, à Pont-Château en Loire Atlantique.

Cette courte pièce est conçue comme un jeu ; vivre la même histoire de tension, de poids, de souffle et de relâchement. On use de ce jouet de chair, de sang, de tissu et d’émotion, mené par le bout du centre. Comme un prisme, le public y trouve sa propre lecture, et est invité à partager cette parenthèse de création.

Danseurs et chorégraphes : Cécile Barbedette, Charles Vannier
Musicien improvisateur : Gaël Levionnois

Publicités